– Témoignages des écrits aux concours d’entrée en IFSI –

Logo_1501060733306

Via mon compte insta  Infirmiereandcookie j’ai sollicité quelques copines pour qu’elles nous expliquent comment elles ont ressenti leurs différents écrits. Je pense qu’il est important de se mettre à la place des candidats afin de comprendre comment appréhender les concours. Bon on reste d’accord, chaque personne a sa perception des choses et peut-être que tu te reconnaîtras peut-être dans ces témoignages. Je souhaite encore les remercier d’avoir pris la peine de partager leur expérience. 🙂

 

«Alors moi je suis tombée sur le gaspillage alimentaire en restauration scolaire, j’avais un article de presse assez complet sur le sujet. Au début, j’ai vite voulu trouver le lien avec le métier d’infirmière et, ensuite, j’ai vite été à l’aise avec le sujet. Il ne semblait pas y avoir de piège, le hors sujet était difficile à faire. Je m’en suis sortie avec un 12, ce qui est assez raisonnable.»

Jilane, 24 ans, IFSI Brumath

@suuperesi

«J’ai passé 5 écrits et le ressenti pour chaque a été totalement différent. Le premier je pensais avoir vraiment bien réussi, au final ça a été une grande catastrophe. Du coup, après j’y allais et en sortant je me donnais pas trop d’avis pour ne pas être déçue. Pendant c’est 5 écrits, les premiers ont été plus « compliqués » dans le sens où j’étais pas habituée à autant de monde en plus du stress des premiers concours… Les 2 derniers j’y suis allée zen sans trop avoir révisée de nouveau. Finalement, je pense que l’écrit c’est vraiment aléatoire on sait jamais vraiment quoi en penser.»

Léa, 20 ans, IFSI Périgueux. 

@objectif_infirmiere 

«Déjà j’ai passé 3 écrits, le premier c’était pour Paris le concours de l’APHP avec 7500 candidats donc ça commençait plutôt fort. J’ai trouvé l’écrit vraiment difficile surtout les tests psychotechniques, j’avais l’impression d’avoir tout mis au hasard, en plus les deux heures sont passées extrêmement vite. Puis pour la culture générale le sujet ça allait. Quand je suis rentrée chez moi j’étais assez dépité car je me voyais pas rater le concours une nouvelle fois (car j’avais raté l’année de ma terminale). En plus j’étais vraiment fatiguée, on se rend pas compte mais autant de monde, d’être sur place depuis 11h et partir vers 18h c’est fatiguant, en plus du stress.
Le deuxième concours était pour l’école que je voulais j’étais plus sereine, je le sentais bien malgré tout. J’ai eu chaud car j’ai eu 9 en tests alors que je pensais avoir super bien réussis mais bon c’est passé ah ah. Et le dernier, je trouvais ça pas très bien organisé du tout, le midi on avait 2h pour manger, alors 2h quand tu connais personne, à être dehors dans le froid c’est pas top puis avant chaque épreuve il y a avait 1h d’appel (qui durait en vrai que 10mim donc on attendaient 50min. Enfin voila beaucoup de stress, de remise en question mais j’ai réussis.»

Élise, 19 ans, APHP.

@elise_esi

«Pour mon 1er écrit, j’étais entre la joie (car c’était mes 18 ans) et le stress. Quand j’ai découvert les tests psycho, j’ai ressenti beaucoup de peur car il y avait beaucoup de masterminds, et arrivée à la moitié de mon livret, le temps était écoulé.

Ensuite pour la CG*, j’étais assez motivée, jusqu’à ce que je me goure en regardant  l’heure car je l’ai mal lu . 

Pour le 2e , les tests psycho je les ai trouvé plus facile mais toujours un manque de temps. Par contre la CG, j’ai adoré comme je faisais ce genre de thèmes en ST2S.»

   Marine, 18 ans, [nouvelle tentative en 2018].

@journalduneminiinfirmiere

«Au début, j’étais super stressée car je viens d’un BAC professionnel et nos profs nous avais dit qu’on arriverait pas à passer l’écrit…
J’en ai passer 3 écrits : Lille qui était vraiment compliqué car ce n’était pas un QCM mais des question pour les tests psycho et pour la CG ça allait. Et l’APHP et Melun ont été pour moi les plus « faciles » grâce au système QCM. Après pour la CG, j’ai des facilités en français puisque j’adore écrire… donc j’avais pas vraiment peur ni rien.»

Inès, 17 ans, [nouvelle tentative en septembre 2017].

@inesifsi2018

«Mes écrits ont été catastrophiques si on peut le dire ! Pour la culture générale, j’avais révisé des tonnes de lois, de politiques de santé, tout ça. Alors le premier sujet au CHU de Nice était sur les effets de la musique sur le cerveau et sur les médecines douces. Ensuite, les tests psychotechniques étaient hors du commun, les révisions m’ont quand même aidé mais c’était bien différent de la réalité.

Ensuite, pour le concours de la Croix Rouge Française, les tests psycho étaient bien (mastermind, calcul de doses, syllogismes) quand on était préparé. Par contre, j’ai trouvé la CG improbable, le sujet traitait des loisirs et des temps libres.»

Nina, 20 ans, IFSI CRF.

@nina.esi

2 réflexions sur “– Témoignages des écrits aux concours d’entrée en IFSI –

  1. Coucou je trouve ton article super bien fait, j’ai réussi le concours à l’APHP je trouvais les témoignages tres intéressants après, chaque ressenti est personnel.
    J’ai fais un article à propos de l’écris avec pleins de conseils 🙂
    Tu as réussi ton concours toi?
    N’hésite pas à faire un tour sur mon blog
    Léana

    Aimé par 1 personne

    • Salut, je te remercie ! Ouais, je suis tout à fait d’accord, chaque personne tient sa vision des choses. J’ai réussi deux concours sur trois. 😉 Je trouvais sympa le fait de donner la parole à ceux qui ont passé les écrits et qui ont gardé des souvenirs. Je viendrai te rendre visite sur ton blog avec plaisir.
      Khadija

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s